Les objets qui fonctionnent sans électricité

Décidément au top du fashion, l’objet connecté fait progressivement son entrée au rang des produits pouvant fonctionner sans électricité. Un pas de plus vers l’autonomisation des objets connectés !

Un objet connecté : c’est quoi ?

Un objet connecté est un produit électronique destiné à un usage pratique ou à un usage au quotidien, et qui a la particularité de pouvoir se connecter sans fil au réseau Internet et ce faisant, de traiter des informations et de les faire interagir avec l’environnement immédiat. Ce type d’objet est également appelé « IoT » (Internet of Things) ou « objet intelligent ». Il s’agira par exemple de montres ou bracelets, de lampes, de lunettes, de chaussures, voire encore de tee-shirts…

L’objet intelligent prête parfois à confusion et à raison, puisqu’il est souvent confondu avec une interface web (par exemple, une imprimante multi-fonctions). Il n’en est pourtant rien car l’IoT est avant tout un objet pratique, tel qu’un thermostat intelligent, et qui dispose d’une plateforme de connectivité avec Internet, soit directement (par réseau WiFi par exemple), soit via une tablette ou un smartphone. L’IoT n’a pas pour fonction d’être en lui-même un point de contact direct avec le web ; il exploite simplement les données du web afin de maximiser l’utilisation de l’appareil.

Le rôle de l’électricité dans le fonctionnement des objets connectés

La plupart des objets intelligents ou IoT nécessitent pour leur fonctionnement une source d’alimentation électrique. Il peut s’agir soit de piles soit de batteries rechargeables soit d’alimentation sur secteur : c’est le cas par exemple des montres intelligentes qui fonctionnent grâce à des piles. La principale raison de l’utilisation d’électricité pour ces objets intelligents tient en ce qu’ils font intervenir la domotique, voire même la robotique. Une source d’énergie doit alors non seulement alimenter le fonctionnement de l’IoT mais également pour assurer sa connectivité à un réseau WiFi ou à une tablette par exemple. Cet aspect énergivore des objets intelligents a justement poussé à l’innovation dans ce domaine.

Vers des objets connectés autonomes en énergie

Pour réduire la dépendance à l’électricité des objets intelligents, il est par exemple envisagé de créer des ampoules parfaitement autonomes en énergie et dont les niveau et cycle d’éclairage pourront être contrôlés à distance via votre smartphone ou tablette. C’est le cas des ampoules « Hue » de Philips. Les ampoules « intelligentes » pourront alors s’auto-alimenter grâce à l’énergie solaire. Autre exemple, le pommeau de douche intelligent « Hydrao ». Cet objet permettrait de réguler la consommation d’eau pour se doucher, en vous indiquant par des changements de couleurs le niveau d’eau déjà consommé (il passe au rouge lorsque vous avez trop consommé d’eau). De même pour ce type d’objet intelligent, il est envisagé de le rendre entièrement autonome sur le plan énergétique grâce à la conversion en électricité, de l’eau chaude. Concernant les montres intelligentes, il est envisagé de les rendre autonomes en y insérant un micro-générateur capable de transformer les mouvements de la main en source d’énergie électrique. Il en est de même des bracelets capables d’analyser votre rythme cardiaque : ceux-ci pourront soit fonctionner de manière autonome grâce à un micro-générateur, soit utiliser l’énergie solaire.

Partages 0